mardi 15 janvier 2008

LES ORIGINES DU LOG CABIN

Tout comme à moi, on vous aura sûrement dit que le « Log Cabin », autrement dit la Cabane de Rondins, est un motif d’origine nord américaine, revendiqué par les Américains et les Canadiens, mais aussi par les Anglais … et les Suédois !
Le centre est de couleur rouge ou orange symbolisant le feu dans l’âtre, ou à la rigueur jaune pour l’éclairage d’une lampe à huile, comme au temps des trappeurs.
L’assemblage concentrique particulier des bandes claires sur deux côtés adjacents du carré symbolise le coin éclairé de la pièce, alternant par opposition avec des bandes foncées qui montrent la partie de la cabane restant dans l’ombre.
C’est une belle histoire qui « colle » parfaitement à notre imaginaire.


On assemble les blocs pour former une croix (foncé ou clair au centre) …
… ou comme pour ce sac.


Mais il y a bien d’autres manières encore, surtout lorsqu’on dispose de plus de quatre blocs. Les noms les plus courants qu’on donnait à ces montages s’expliquent par un contexte rural ou agricole : « Straight Furrow » (sillon droit), « Barn Raising » (construction de la grange) « Zig-Zag » rappelant la barrière autour du terrain du pionnier et « Windmill Blades » (ailes de moulin à vent) familières au colon du Texas qui vivait dans des maisons troglodytes et pour qui le puits et le moulin à vent faisaient partie des objets nécessaires à la vie.
Par là-dessus, les Amish appliquèrent leur magie habituelle à la formule de base, en créant des « Log Cabin » audacieux en couleurs, dont la vivacité que ne brise aucun motif rend encore plus forte l’illusion de trois dimensions. Monté en « sillon droit », de couleur ocre, brun et bleu clair, il symbolise la terre du labour et le ciel chez les Mennonites, tandis que les Hollandais de Pennsylvanie agrémentaient la technique du choc procuré par les rose, jaune, vert et écarlate.
Le Log Cabin se décline également de différentes façons dont les plus connues sont, entre autres, les Marches du Palais …


…ou l’Ananas, symbole de l’hospitalité.
Ci-dessous un plaid photographié dans la maison du Commandant du Fort Laramie, Wyoming (USA). Ce Fort Laramie dont il est question dans l'excellent livre de Jim Fergus, inspiré d'une histoire vraie : "Mille Femmes Blanches".

Mais qui l’eut cru ? En visitant le Musée Egyptien de Turin au printemps 2006, j’ai remarqué ces momies de chats entourées de bandelettes « tressées » en forme de Log Cabin pour l’une, et de Marches du Palais, pour l’autre.
Décoratif ? Sûrement. Symbolique ? Peut-être, avec les Egyptiens on ne peut s’étonner de rien. Mais en tous cas, plusieurs milliers d’années avant notre ère, dans un tel pays, le symbole n’est sûrement pas celui de la cabane de rondins éclairée par le foyer incandescent d’une cheminée !
Alors si cette belle histoire « à l’américaine » vous séduisait, que pensez-vous désormais des origines du Log Cabin ?
Américaines ou égyptiennes ?
Si vous pouvez éclairer ma lampe à huile ou si vous avez d’autres informations sur la question, laissez-moi vos commentaires …
Merci d’avance !

2 commentaires:

Rita a dit…

Great work.

Miaou a dit…

Merci de ton commentaire sur mon blog et de ce lien. Effectivement lors de mes perigrination sur ton blog j'ai bie vu ce sujet ? Je l'ai relu en en retenant plus cette fois

Bizzronron de bonne semaine
Miaou